Y a-t-il des complications reliées à l'extraction des dents de sagesse?

extraction des dents de sagesse

Comme dans toute chirurgie, l'extraction des dents de sagesse peut comporter des risques et entraîner des complications, rares et peu sérieuses cependant (voir exemples ci-dessous). Prenez le temps d'en discuter avec Dr Riendeau ou Dr Bonin avant le traitement.

  • Infection. Il existe un risque d'infection, en général plus prononcé chez les fumeurs et les personnes âgées. Surveillez les symptômes suivants : fièvre; enflure anormale; douleur; persistance d’un mauvais goût dans la bouche; formation de pus. Si vous suspectez une infection, informez-en immédiatement Dr Riendeau ou Dr Bonin.
  • Dommages. Il arrive que les plombages, couronnes et ponts des dents adjacentes, ainsi que l'os à proximité, soient endommagés lors de l'extraction.
  • Alvéolite. À la suite d'une chirurgie, un caillot sanguin se forme dans la cavité où se trouvait la dent. Si cette formation est interrompue ou inadéquate (souvent le cas chez les fumeurs), l'os de la cavité demeure exposé, ce qui peut être très douloureux et entraîner une accumulation d’aliments.
  • Engourdissement. Durant la chirurgie, il arrive parfois que le nerf qui assure la sensibilité des dents et de la lèvre inférieure soit irrité et provoque une perte partielle de sensibilité dans cette zone (fourmillement). Habituellement, la situation revient à la normale, sauf en de rares cas où cette perte de sensibilité persiste.
  • Complications sinusales. Les dents de sagesse supérieures sont proches du sinus maxillaire. Leur extraction peut exposer le sinus et provoquer une sinusite. Ces complications sont généralement temporaires.
  • Fragments de racines. Les racines des dents de sagesse, parfois longues et fragiles, peuvent rompre durant la chirurgie. Si le fragment est près du nerf (inférieur dentaire) ou si son retrait risque d'endommager les dents adjacentes, Dr Riendeau ou Dr Bonin peut décider de le laisser en place, ce qui ne pose habituellement aucun problème à long terme.
  • Fracture de la mâchoire. Si l'os de la mandibule est mince et fragile, et les dents profondément incluses, l'extraction peut provoquer un affaiblissement, voire une fracture de la mâchoire. Ce type de complication nécessite une autre intervention pour stabiliser l'os fracturé. Jusqu'à guérison complète, il faudra éviter les aliments durs qui exercent un stress sur la mâchoire.
  • Douleur dans l'articulation temporomandibulaire. Après la chirurgie, il arrive qu'un stress au niveau de l'articulation de la mâchoire entraîne une douleur locale et des difficultés à ouvrir la bouche pendant une courte durée. Bien que rare, cette situation pourrait nécessiter des traitements complémentaires.